Quarante-neuf équipes, plus de mille nageurs, deux jours de compétition en bassin, les Championnats Suisse de sauvetage attirent chaque année énormément de monde. Et pourtant, la discipline reste très discrète en Suisse romande. Il est vrai que l'on imagine mal des sauveteurs s'affronter lors de joutes sportives. "Ce n'est pas forément bien ancré dans nos moeurs", confirme Raphaël Durgniat, vice-président de la section Riviera. Ainsi, depuis plus de 24 ans que cette derniére existe, les nageurs veveysans n'avaient encore jamais mis les pieds dans un championnat national. Mais cette année, le mal a été réparé!

En compagnie de quatre autres sections romandes (Neuchâtel I, Neuchâtel II, Estavayer-le-Lac et le Nord vaudois), les sauveteurs de la Riviera se sont donc rendus le week-end dernier à Glaris pour en découdre avec les meilleures sections suisses alémaniques. Mieux préparées, elles n'ont laissé que très peu de chances aux Vaudois.

DES ERREURS DE JEUNESSE!

Au final, Raphaël Durgniat et ses cinq autres comparses ont terminés à la 43ième place du général et 3ième des sections romandes. "Plus que le résultat, l'essentiel de cette première participation était surtout d'apprendre, assure Raphaël. En fait, nous ne connaissions pas toutes les subtilités du règlement. Ainsi, sans le savoir, nous ne faisions las les bonnes prises lors du relais mannequin. Cela nous a coûté pas mal de points de pénalités. Sans cela nous aurions fait un meilleur résultat (36ième). Mais l'année prochaine, c'est promis, nous serons prêts!".

(cette page est tirée du journal "La Presse Riviera Chablais")