La Riviera surfe sur la vague

Pour la quatrième année consécutive, la section Riviera de la société Suisse de sauvetage a plongé dans le grand bain, les 26 et 27 août derniers à Neuchâtel. Au programme, huit épreuves remises au goût du jour, aux normes européennes: relais avec corde de sauvetage, massage cardiaque, relais avec ceinture de sauvetage, nage d'obstacles, relais avec planche de sauvetage, nage combinée, tirs de précision au cube, et relais mannequin. Sans surprise, les Suisses alémaniques ont squatté tous les podiums de ces 59es championnats nationaux. Une compétition sportive, il est vrai, beaucoup mieux ancrée dans les traditions outre-Sarine. Pour autant, les nageurs romands, Riviéristes en tête, n'ont pas tous bu la tasse.

Avec près de 130 équipes, hommes et femmes confondus, ces joutes de sauveteurs attirent toujours énormément de monde .

   
La section Riviera au grand complet avec les garçons: R. Etter, S. Shonne, J. Thévenaz, R. Durgniat, C. de Joffrey, D. Alfano. Et les filles: A. Sahli, F. Thévenaz, S. Odermatt, L. Kern, J. Bystritzsky
 

Plus d'un millier de compétiteurs cette année. "Mais l'évolution est flagrante, constate Raphaël Durgniat, président de la Section Riviera. En quantité, tout d'abord. Quatre équipes masculines romandes à la Chaux-de-Fonds en 2005, onze dans le bassin neuchâtelois cette saison. En qualité, aussi. Chez les garçons, Neuchâtel, Riviera, la Chaux-de-Fonds et Echallens ont terminé dans la première moitié du classement. Il y a une réelle progression..."

Résultats? Une 23e place chez les hommes (sur 77 équipes) et une 27e chez les femmes (sur 57 équipes) pour la délégation montreusienne. Plutôt encourageant. Ce qui a été le plus difficile? "Le relais avec la planche. C'est un problème récurrent. Avec une seule planche (réd: 2'500 francs!) difficile d'optimiser les entraînements."

(paru dans le 24 Heures)